Voyager vers les forteresses du Sultanat d’Oman

Vous souhaitez découvrir les forteresses du Sultanat d’Oman ? Vous devrez organiser votre expédition en 4X4, cette dernière vous fera traverser le désert pour contempler les forteresses et les villages traditionnels en brique séchée.

Le Sultanat d’Oman possède plus d’un millier de châteaux, de tours de guet, mais également de forteresses composées de pierre et de boue séchée. Ces édifices permettent de se rendre compte de l’importance stratégique des forteresses du Sultanat d’Oman qui se trouvent à l’embouchure du golfe Persique. Pour démarrer votre itinéraire, prenez la direction de la capitale, Mascate.

Forteresses du Sultanat d'Oman - Fort Nakhal
Forteresses du Sultanat d’Oman – Fort Nakhal – Crédit photo : Andries Oudshoorn

Dans un premier temps, la route suit la direction vers le sud-ouest. Les forteresses commencent à se mêler aux paysages. Elles sont visibles sur les flancs escarpés des différentes collines ou cachés aux pieds de ces dernières. Vous pouvez également en retrouver au milieu des villages de boue séchée ou des plantations de palmiers-dattiers.

De nombreuses forteresses du Sultanat d’Oman furent construites par la dynastie des Yariba, qui expulsa les colonisateurs portugais à la moitié du 17eme siècle, mais également par leurs successeurs les Al Bou Saïd. Votre premier arrêt sera l’ancienne capitale de Nizwa, célèbre par sa forteresse datant du 17eme siècle. Cette dernière possède une imposante tour circulaire qui permet de la reconnaître. A proximité, vous pourrez découvrir les palais-forteresses de Bahla et de Jabrin.

Il est temps de quitter la route pour vous rendre dans les montagnes et redescendre dans la plaine de Batinah. Attention il faudra emprunter un chemin de terre sinueux. Vous pouvez encore visiter les places fortes de Hazm et d’Ar Rustaq, avant de rejoindre la route. Sachez qu’en suivant la côte, celle-ci vous permet d’admirer différents types de fortifications. Vous pouvez planifier une dernière visite à l’oasis de Nakhal, au pied du djebel Akhdar, avant de rentrer dans la capitale actuelle, Mascate.

Fort Bahla au Sultanat d'Oman
Fort Bahla au Sultanat d’Oman – Crédit photo : Francisco Anzola

Les temps forts pour découvrir les forteresses du Sultanat d’Oman

– Sur la route de Nizwa, arrêtez-vous pour déjeuner à Sayq, afin de profiter d’un magnifique panorama sur les montagnes.
– Négociez de la poterie et de l’argenterie dans le souk de Nizwa, puis partez observer la ville depuis la tour du château.
– Depuis Nizwa, observez un léger détour pour vous diriger au Wadî Ghul, il s’agit du  «Grand Canyon» du sultanat, il est dominé par les 3 000 mètres du djebel Shams.
– Suivez sur 11 km les murailles de Bahla, récemment restaurées et inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
– Vous pouvez pique-niquer à l’ombre des palmiers-dattiers, à proximité des sources thermales de l’oasis de Nakhal. Vous pourrez observer les enfants qui jouent pendant que les femmes font la lessive dans les bassins d’eau chaude.
– Suivez en 4X4 le lit asséché d’une rivière.
– Après un charmant dîner, vous pourrez vous détendre avec des odeurs d’encens en fumant une pipe à eau.

Chaeau Jabrin - Voyage à Oman
Chaeau Jabrin – Voyage à Oman

Informations pratiques pour un voyage au Sultanat d’Oman

Quand partir ? Les meilleurs mois pour partir vont de novembre à mars, même s’il est à noter qu’il fait froid dans les montagnes. Mais sachez qu’il est vraiment conseillé de ne pas partir l’été.

Combien de temps ? Il faut compter en général quatre jours pour 750 km : 2 nuits à Nizwà, que vous pouvez utiliser comme point central pour vous déplacer vers Bahla et Jabrin, et une autre à As Suwayq, parfait pour faire étape avant la visite de Nakhal.

Préparation : Il vous faudra un 4X4 pour emprunter les chemins de terre qui mènent aux forteresses.

A savoir : Il est à noter que les panneaux routiers sont en Anglais. Une petite anecdote à prendre en compte : vous pouvez avoir une amende si votre véhicule est trop sale. Attention dans le désert, il y a peu de stations-service, et elles sont à bonne distance les unes des autres : alors, pensez à faire le plein dès que vous en avez l’occasion (prenez des bidons). Surtout, emportez de l’eau et de quoi vous débrouiller si votre voiture tombe en panne (un livre du style la mécanique pour les nuls pour être un plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *